Historique

Situé sur les villes de Taulé et Carantec, le Taulé-Carantec HandBall est né de la fusion des clubs de l’ US Taulé handball et de la JS Carantec.

LogoUST  US Taulé

En 1974, un groupe de filles motivées cherche à occuper ses samedis après-midi. Attirées par un sport collectif, elles pensent au foot tout d’abord, mais, sur les conseils de Bernard Salaün, elles se tournent vers un sport qui commence à se développer, en particulier chez les filles, le Handball.
Elles se tournent alors vers Pierre et Paule Birien, qui aidés par Yves Le Diuzet, créent avec Claude Bernard et Pierre Robin, la section Handball de l’US Taulé.
Tout d’abord, seule une équipe féminine de 13-14-15 ans est engagée en championnat. Bernard Salaün fournit deux ballons et le premier jeu de maillots.
C’était l’époque héroïque ou il faut parfois balayer le terrain, le dimanche matin, pour assécher les flaques d’eau, avant de jouer !
Petit à petit l’équipe prend du galon et, sous la houlette d’Henri Quéméneur, les filles atteignent l’excellence régionale.
Dans le même temps, les conditions matérielles s’améliorent, avec la construction de la salle en 1982. C’est l’époque où les gradins sont combles tous les samedis soirs.
Une équipe de gars voit le jour qui monte rapidement en excellence départementale et qui connaît son heure de gloire le jour où elle est à deux doigts d’éliminer une équipe de Nationale 3 en Coupe de Bretagne.
En 1984 les filles gagnent la coupe du Finistère face à Lesneven.
En 1987 les cadettes atteignent la phase finale de la coupe de France.
Mais certaines joueuses et joueurs doivent s’exiler, certaines faisant même les beaux jours d’équipes plus huppées.
Les équipes redescendent dans la hiérarchie, mais, sous la présidence de Henri  Cam, de plus en plus de jeunes pratiquent le handball à la satisfaction générale.
Petit à petit un groupe se reforme et, dans la bonne humeur, inverse la tendance. En 1994-95 les cadettes retrouvent la régionale, et petit à petit les seniors féminines remontent les échelons jusqu’à l’excellence départementale, remportant au passage le Challenge du Finistère.
Le club prend son autonomie par rapport à l’US Taulé football en 1999, puis en 2003, se rapproche de la JS Carantec afin de permettre à tous ses membres, quels que soient leur âge ou leurs niveaux, de pratiquer leur sport favori dans les meilleures conditions.
En 2004 la Fédération Française de Handball accorde son Label à l’école de Handball de l’US Taulé.

 

LogoJSC  JS Carantec

la J.S.C., jeunesse sportive Carantécoise est une association créée en 1945, ayant pour but – selon l’article premier des statuts – le développement des forces physiques et morales de ses membres par la pratique de l’éducation physique et des sports et d’entretenir entre eux des relations d’amitié et de bonne camaraderie. Elle organisait des activités telles que l’athlétisme et le tennis de table jusqu’à la fin des années soixante et l’avènement du handball.
Sous l’impulsion d’un jeune prof d’anglais du C.E.G., Yves Le Diuzet, passionné de Handball et responsable de l’enseignement sportif, un groupe de jeunes filles prometteuses s’était formé et obtenait rapidement d’excellents résultats scolaires (sport scolaire)

Désireuses de donner suite à leur pratique scolaire, elles décidèrent avec Yves Le Diuzet de proposer à Maurice Guyomard de créer l’activité Handball de la J.S.C.  Et en 1971, en cours de saison Yves Le Diuzet engage donc une équipe cadette essentiellement composée de minimes en coupe du Finistère. Coup d’essai, coup de maître puisque les filles remportent la coupe.

S’en suit une irrésistible ascension : en 1973, l’équipe joue en senior avec des juniors et des cadettes et termine championne de 1ere division départementale.
En 76, elles accèdent à la N2. En parallèle, les filles continuent à avoir d’excellents résultats en sport scolaire et recrutent donc au lycée.

Une seule ombre au tableau : le club qui participe à l’essor du handball dans le nord Finistère n’a pas de salle. Après avoir joué quelque temps en extérieur,à l’emplacement de l’actuelle salle de tennis, les règlements, compte tenu du niveau de jeu, exigèrent la pratique du sport dans une salle. L’équipe première doit s’exiler à Cléder dans un premier temps, puis à Aurégan.

Lors de la saison 1977-78 à Aurégan donc, l’équipe échoue aux portes de la N1 après une saison devant 700 supporters en moyenne.

En 1978, Maurice Guyomard, adjoint au maire, obtint la création d’une salle au Kélenn. L’Histoire retiendra que l’idée aurait germée quelques années auparavant, après un match disputé sous une pluie battante où Chantal L’Hostis, la capitaine, s’excusa d’accueillir René Simon, le maire, avec une mise en plis qui partait à vau l’eau !

L’équipe resta en N2 jusqu’en 1984. Les filles ayant décidé de pouponner, l’équipe fut rétrogradée au plus bas niveau départemental.

Entre temps, les garçons avaient pris le relais sous l’impulsion d’un autre jeune prof du C.E.G., Sezny Lansonneur qui avait lancé une équipe senior en 1977. L’équipe accède en Excellence Régionale lors de la saison 83-84.

 

2Entente Taulé Carantec

Tout en gardant des structures indépendantes les deux clubs se raprochent pour évoluer en entente, tout d’abord en jeunes puis en seniors.
Sous le managérat de Laurent Jacq les féminines retrouvent la régionale en 2007.
En 2009 Dominique Ollivier prend l’équipe en main et la fait monter en cinq ans de l’Honneur régional à la Nationale 3, remportant au passage en 2012 la Coupe de Bretagne.
En 2013-2014 les filles du Morlaix Plougonven handball viennent élargir l’Entente Taulé-Carantec.

Les deux saisons suivantes les seniors filles coachées par Loïc Moguen jouent les premiers rôles en Nationale 3 terminant 6èmes puis 4èmes en 2016-2017.

 

2  Taulé Carantec Handball

Le vendredi 17 juin 2016, les assemblées générales des deux clubs décident de fusionner et de créer le Taulé Carantec Handball.